Je rattrape mon retard avec le si peu que j'ai en tête...

Ne rien oublier, ne rien perdre, Alzheimer nous guette...


Le contexte :
Je reçois une notification pour des enregistrements. Mon dieu comme j'ai envie et besoin d'y aller. Mon bébé ne dort pas depuis qu'il est né (7 mois à cette date) et j'ai besoin de m'évader.

Pour les mêmes raisons on peut pas le faire garder donc ni une ni deux, donc le papa se propose, je saute sur l'occas. j'invite une bonne copine à se joindre à moi.

Elle est ravie, moi aussi youpi

Le lieu :

50 avenue du Président Wilson à la plaine St Denis (là où il y a tous les studios d'enregistrement) studio 128.

L'organisation :

papa rentre du travail (je n'ai pas encore repris le miens, le 10 avril, bientôt). Je m'envole ! je reviens et reviens car j'oublie x truc, j'ai du mal à partir mais zou.

 Le temps de me perdre etc. je ne suis pas en avance, ma belette est déjà là et elle commence à attendre.

on se retrouve, on papote et on papote, l'attente passe vite.

on doit être dans  un autre studio, jamais vu celui là, mais dans le même quartier que les autres§.


Le décor, de la scène et « des corps »:

Ouh le décor a nettement changé, des escaliers éclairés, colorés au fond. un sol qui n'est plus du parquet. La réception des invités plus au même endroit.

justement le salon 'achment moins sympa, bien plus froid.

D'ailleurs tout le plateau est plus froid. Et ça se ressent nettement pendant les diffusions, je trouve...

on est en haut à droite, pas terrible du tout mais tout en haut, et c'est le notre dos qui est content.

taratata

La dame d'idylle au grand front toujours si mal aimable. passons.

on papote, Thierry vient nous chauffer (huumm). Toujours de la même manière mais bon maintenant je reconnais les trucs qu'il dit tout le temps.
Nagui nous salue aussi.

nouveauté : open mic

taratata offre une vitrine pour des groupes pas encore signé, sympa !

Les petits monsieurs grimpent à leurs échelles magiques, ça va pas tarder...

la lumière s'éteint. le générique me prend au tripes et ça y est on y est pour de bon. 

La prestation :

Sinéad O'CONNOR :

et BIM dans ta face, prend ton "nothing compares to you" acoustique dans la face. Tout le plateau était bouche bée, pas un bruit, c'était beau, super émouvant, le meilleur souvenir de cette soirée.

LE SPARK : (open mic)

mouais, de la pop anglaise à la française genre BB brunes et cie. Ca ne me laissera pas un souvenir imperissable.

chronique de MICHO :

(cf. les -)

(en attendant youssoupha et corneille sont sur le plateau et poireautent poireautent poireautent, pourquoi les faire venir si vite ?

YOUSSOUPHA-CORNEILLE :

Alors ce style c'est pas du tout ma came mais alors là ça me plait bien, l'effet youssoupha sans doute, en plus il a l'air vraiment sympa et sincère ce mec.

Corneille aussi du reste mais peut-être un peu plus réservé.

Emeli SANDÉ:

j'ai adoré.

je connaissais pas, mais la voix quoi !ça balance bien, c'est sympa, ya des clap clap, bref : validé !

(bon par contre ça reste bien en tête, quelque chose me dit que cet été on sera peut-être un peu repus...)

Emeli SANDÉ/REVOLVER:

une super reprise de blur. à voir vraiment (et on entend d'autant plus sa so beautiful voice)

brrr, rien que de le réentendre j'ai la chair de poule qui rvient

Emilie GASSIN (open mic)

une voix extra encore...ça swingue vraiment pas mal, et tellement bien que je l'ai entendu il y a quelques temps dans une pub pour des vacances

(bon par contre j'avais envoyé un message ou 2 à la demoiselle sur twitter et jamais elle n'a répondu, j'aime pas ça vraiment, pas ça oh non)

SHAKA PONK :

bah SHAKA PONK quoi, dément. Ils sont bons, juste bons. ça pète, ça envoie du lourd, on aime ça et on en redemande.

(bon par contre on était derrière le super écran grrrrrrr, vu la bougeote qu'ils ont ça va, on en a quand même eu pour notre argent (mouah ah ah ah))

(et ça me console car je devais les voir aux papillons de nuit et finalement non)

o Les –

  • le plateau : vous l'aurez compris, je ne valide pas du tout du tout du tout !
  • le son : je sais pas si j'avais déjà déjà évoqué ce problème, ça m'avait peut-être pas marqué mais en tous cas quoi qu'il en soit le son sur le plateau n'est pas bon, on comprends à peine les paroles, idem pour les interwiews.
  • la chronique de MICHO : prend du temps (presque 1/4h !!!) sur l'émission qu'on pourrait avoir avec des artistes, oui c'est assez marrant m'enfin je pense que c'est pas ce qu'on attend quand on regarde Taratata.

Et ça donne surtout un sérieux coup de mou à l'émission. Donc pour moi ça ne vaut vraiment pas le coup. (et en plus du coup dans le public on entend pas très bien ce qu'il dit alors pour participer c'est pas évident, même si Thierry nous a dit de le faire...)

o Les +

  • les artistes
  • l'ambiance
  • la qualité de l'emission
  • open mic

(je dois y aller, I'll be back)